Acceuil

TTaiga_0910_117_recadreLe laboratoire d'écologie historique et de dendrochronologie de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) s’intéresse aux effets des changements climatiques et des perturbations naturelles (incendies, épidémies) et anthropiques (coupes forestière, colonisation) sur la dynamique à long terme des écosystèmes et des paysages. Nous travaillons dans la forêt tempérée nordique et dans la forêt boréale, principalement dans la taïga. Nos principales approches sont la dendrochronologie (analyse de l’information écologique et climatique contenue dans les cernes annuels de croissance des arbres) et l’analyse d’archives historiques, comme les archives de l’arpentage primitif du Québec. Nos résultats de recherche fournissent des connaissances pour comprendre et aménager les forêts et les territoires nordiques.

Dendroséries millénaires:

L18_0910_029Le laboratoire développe un réseau de longues séries dendrochronologiques à travers la forêt boréale en utilisant les troncs d’arbres préservés au fond des lacs pendant des siècles ou des millénaires. Ces séries permettent d’utiliser plusieurs caractéristiques des cernes annuels de croissance des arbres (largeur des cernes, densité du bois, isotopes du carbone et de l’oxygène) pour reconstituer d’anciens environnements et d’anciens climats.

Archives d'arpentage:

ANC_C-017695(arpenteurs)Le laboratoire d’écologie historique et de dendrochronologie compile et analyse des centaines de milliers d’observations faites aux XVIIIe et XIXe siècles sur la composition de la forêt tempérée du Québec. Les premiers arpenteurs du territoire ont systématiquement consigné dans leurs notes des observations sur la composition de la forêt à travers toute la zone tempérée. Ces observations peuvent être localisées très précisément sur le territoire, permettant de voir comment la composition de la forêt variait entre les régions avant l’essor de la foresterie industrielle.

Rôle des feux dans la taiga:

DSC_0235Nous étudions les incendies forestier dans la taïga de l'Est canadien, une région à très forte activité de feux. Des travaux très détaillés sur le terrain nous permettent de voir comment la taille et la fréquence des feux varient dans le temps à travers le territoire. Nous établissons un réseau de monitorage à long terme des conséquences écologique des feux. Nous étudions la vulnérabilité au feu des infrastructures déployées sur le territoire.

Publications récentes:

Wang F. et al. 2019. Pre-1930 unstable relationship between climate and tree-ring width of Pinus taiwanensis Hayata in southeastern China. Dendrochronologia: 57, 125629

Danneyrolles V et al. 2019. Stronger influence of anthropogenic disturbance than climate change on century-scale compositional changes in northern forests. Nature Communications 10: 1265. Danneyrolles NC19; Supplements.

Terrail R et al. 2019. Reorganization of tree communities over the last century in the northern hardwoods of eastern Canada. Applied Vegetation Science.

Boulanger Y et al 2019. Climate change will affect the ability of forest management to reduce gaps between current and presettlement forest composition in southeastern Canada. Landscape Ecology 34: 159-174.

Barber QE et al 2018.  Potential impacts of climate change on the habitat of boreal woodland caribou. Ecosphere 9, e02472

Boivin M et al 2018. Using tree-rings to determine large wood residence time and transport pulses in a gravel-bed river. River flow conference 2018, 40:02008.

Büntgen U et al. 2018. Tree rings reveal globally coherent signature of cosmogenic radiocarbon events in 774 and 993 CE. Nature Communications 9: 3605.

Lemus-Lauzon I et al. 2018. Tree-ring evidence of changes in the subarctic forest cover linked to human disturbance in northern Labrador (Canada). Écoscience 25: 135-151.

Erni S, et al 2018. Stand age influence on potential wildfire ignition and spread in the boreal forest of northeastern Canada. Ecosystems 21: 1471-1486.